Montreuil Sophrologie & bien-être

 
06 77 89 16 91

Arrêt du tabac : comment choisir entre la Sophrologie et l'Hypnose ?

Si l’hypnose et la sophrologie sont toutes deux des thérapies brèves assez proches l’une de l’autre, elles se différencient dans la façon d’aborder la personne.

En sophrologie, l’approche corporelle est essentielle

Une séance de sophrologie commence généralement par des exercices de respiration associée ou non à des mouvements doux ou à du relâchement musculaire. Il s’agit de reprendre contact avec son corps et surtout avec sa respiration.

Mieux respirer, être moins essoufflé, retrouver l’odorat, le goût… correspondent souvent aux attentes des personnes qui entreprennent d’arrêter de fumer.

La séance se poursuit avec une relaxation guidée au cours de laquelle une visualisation positive est proposée à la personne en adéquation avec son objectif.

On pourra, par exemple, l’inviter à s’imaginer dans un paysage de montagne ou de bord de mer en train de respirer pleinement l’air pur et vivifiant qui se dégage de cette image pour en ressentir les effets dans tout son corps.

Cette approche demande de la pratique (plusieurs séances et de l’entrainement personnel) afin d’installer progressivement et durablement ces sensations positives qui viendront gommer l’envie et les sensations du tabac.

En principe, il est recommandé de se tourner vers la sophrologie après l’arrêt du tabac.

La sophrologie peut aider à arrêter de fumer, mais elle se révèle surtout efficace pour rester abstinent.

En clair, il est préférable d’entamer un parcours sophrologique pour « continuer à arrêter de fumer ».

Avec l’hypnose, il s’agit de « déprogrammer » un mauvais comportement

Dans la majorité des cas, la personne a commencé à fumer par mimétisme, « pour faire comme les autres ». Parfois, la première cigarette est associée à un événement traumatique.

Dans les deux cas, l’hypnose va permettre de s’adresser directement à l’inconscient qui protège la personne, malgré elle, avec ce comportement.

En effet,  pour lui, la cigarette a été associée au plaisir, à la détente,… voire à un moyen de surmonter un traumatisme.

Le praticien adaptera les techniques utilisées pendant la séance d’hypnose pour :

  • Soit déprogrammer purement et simplement le mauvais comportement et le remplacer par celui recherché par la personne désireuse d’arrêter de fumer.
  • Soit traiter le traumatisme à l’origine du début du tabagisme chez la personne.

L’approche par l’hypnose de l’arrêt du tabac est essentiellement mentale mais peut aussi générer des sensations corporelles positives.

Hypnose et sophrologie : deux techniques complémentaires pour arrêter de fumer

Alors que l’hypnose aborde directement l’aspect psychologique de la dépendance au tabac, la sophrologie est davantage axée sur la réappropriation  de la respiration et des perceptions corporelles.

L’hypnose et la sophrologie peuvent parfaitement être associées pour un accompagnement efficace et complet de l’arrêt du tabac.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion